60ans

1954 - 2014
« De la Transpac à Air Calédonie :
60 ans d’histoire dans le ciel calédonien »

Pour la date anniversaire de sa création, Air Calédonie publie un beau livre de 184 pages. L’ouvrage relate l’histoire et les moments forts de la compagnie, au travers de photos anciennes, de témoignages et d’anecdotes, et nous fait découvrir les différents métiers et compétences d’une compagnie aérienne avec 60 portraits de métiers d’aujourd’hui.

Auteurs : Elisabeth Auplat – Myriam Grandcler – Manta Moon Editions

Les dates

1954 – 1968 : Les débuts de la Transpac

Le 9 décembre 1954, une poignée de passionnés d’aviation créé la première compagnie aérienne calédonienne, la société calédonienne de transports aériens « Transpac » dans le but d’exploiter un service aérien entre Nouméa, l’intérieur et les îles.

Du Dragon « Rapide » au Héron

1954

Le premier avion de la compagnie se pose le 9 août 1955 à La Tontouta. C’est un De Havilland Dragon « Rapide » DH 89, un bimoteur aux ailes dont la surface est entoilée et pouvant transporter 8 passagers. Le vol inaugural du Dragon « Rapide » a lieu le 28 septembre 1955 sur Maré et Lifou depuis Magenta. Puis les lignes vers l’île des Pins et Ouvéa ouvrent en octobre 1955.

Au terme d’une année d’exploitation, la Transpac, dotée d’un seul appareil transporte 5.057 passagers !

En février 1958, la Transpac acquiert un appareil pouvant transporter 17 passagers, le De Havilland Héron DH 114 dans le but de répondre à l’augmentation du trafic local. La compagnie fait l’acquisition de trois appareils de ce type par la suite car elle nourrit également le projet de développer des lignes régionales, notamment vers les Nouvelles-Hébrides.

 

1968 2

Le 9 février 1961 marque la participation du Territoire au Conseil d’Administration de la Transpac et le 1er janvier 1968, la Transpac devient Air Calédonie.

1968 – 1992 : L’arrivée des avions à turbine

L’augmentation du trafic oblige la compagnie à renouveler sa flotte dès 1968 et à se tourner vers des appareils plus modernes, plus fiables et plus grands : les bi-turbopropulseurs.

Du Twin Otter à l’ATR 42

1968

En 1968, le premier appareil à turbine apparaît dans la flotte d’Air Calédonie : le Twin Otter, qui dispose de 19 places à bord, d’une technologie plus fiable et d’une meilleure performance que les appareils à pistons. Des Britten Normal Islander de 9 places, viendront renforcer la flotte.

Fin 1980, Air Calédonie franchit le cap des 100 000 passagers transportés dans l’année.

En 1986, le premier ATR 42 d’Air Calédonie se pose à Magenta. Il s’agit d’un appareil de nouvelle génération et la compagnie est parmi les premières au monde à l’exploiter. Il peut transporter 46 passagers. Deux autres ATR 42 seront acquis en 1988 et 1990 notamment pour développer les rotations inter-îles. L’ATR 42 est adapté au réseau aérien local et permet à la compagnie d’accompagner le développement touristique de l’intérieur et des îles. Deux Dornier 228 viendront renforcer la flotte en 1990. Deux fois plus rapide que le Twin Otter, pour le même nombre de places à bord (19), le Dornier est très économique et peut se poser partout, y compris sur les pistes courtes, comme à Bélep par exemple, où l’ATR ne peut se poser. Les ATR 42 seront renouvelés par deux appareils neufs, l’un acheté en 1993 et un autre en 1997.

1992

1992 – 2004 : La progression du trafic

Suite aux importants investissements réalisés pour renouveler la flotte, et plusieurs crises sociales, la compagnie rencontre des problèmes de trésorerie au début des années 90. En juillet 1992 est alors décidé la création d’un directoire placé sous le contrôle d’un conseil de surveillance afin de retrouver un équilibre financier. Par ailleurs, le chantier de la nouvelle aérogare de Magenta est lancé.

Le directoire et le conseil de surveillance sont créés en juillet 1992 et dissous en 2004. La principale mission du directoire sera de mettre en place un plan de relance qui permette d’améliorer la rentabilité de l’entreprise tout en continuant à répondre aux besoins des usagers.
En 1998, Air Calédonie participe au lancement des travaux d’extension de l’aérogare de Magenta pour répondre à l’augmentation du trafic. Il sera livré en deux parties, entre 2000 et 2001.

A la fin de l’exercice de l’an 2000, la compagnie a transporté 300 000 passagers dans l’année.

2005 – 2014 : Évolution constante

En 2005, le conseil d’administration lance le projet d’acquérir de nouveaux ATR en défiscalisation pour remplacer ses trois ATR 42-320 vieillissants. La compagnie opte pour l’achat d’un ATR 42-500 de 48 places et deux ATR 72-500 de 70 places. En 2012, la compagnie obtient sa certification IOSA* qui lui permet de devenir membre IATA* en novembre 2013. En 2014, un quatrième ATR vient renforcer la flotte d’Aircal.

L’ATR 42-500 et le premier ATR 72-500 arrivent à Magenta en 2006. Puis un deuxième ATR 72-500 se pose à Magenta en 2007. Ces trois appareils arrivent aux nouvelles couleurs de la compagnie : jaune-orange et recouvert de totems stylisés façon bambous gravés.
En mars 2012, Samuel Hnepeune est nommé Président du Conseil d’Administration d’Aircal et en septembre 2013 il est nommé Président Directeur Général de la compagnie. Une large restructuration de la compagnie est alors amorcée.

Aircal franchit le cap des 400 000 passagers transportés dans l’année (exercice de mars 2013 à mars 2014) et affiche un taux de remplissage de 82%.

En janvier 2014, la direction et les syndicats signent le pacte social après quatorze mois de négociations. La compagnie n’avait plus d’accord d’entreprise depuis 19 ans, lesquels avaient été dénoncés en 1995.

En mars, le 4ème ATR de la compagnie, un ATR 72-500 se pose à Magenta. L’investissement représente 1,1 milliard. L’appareil est financé en grande partie à crédit mais également avec l’aide de l’Adanc (l’agence pour la desserte aérienne de Nouvelle-Calédonie). Le nouvel ATR 72-500 va permettre d’augmenter d’environ 35% le trafic sur l’ensemble du réseau et donc de mieux répondre aux attentes des usagers.
Depuis le 9 décembre, Air Calédonie fête les 60 ans de la création de la compagnie par Henri Martinet, Herbert Coursin, Louis Eschembrenner, Tom Johnston et Walter Hickson.

2005

En 60 ans, Transpac-Air Calédonie aura transporté au total 10 millions de passagers.