Alerte

Situation en NC –  Formulaire de régularisation accessible ici // plus d’infos ici  

Présentation

L’arrivée des avions à turbine

Air Calédonie assure une mission de désenclavement du territoire et de développement économique et touristique depuis 1954.
Créée par une poignée de passionnés, elle s’est développée et modernisée au cours des décennies.

1968 – 1992 : L’arrivée des avions à turbine

L’augmentation du trafic oblige la compagnie à renouveler sa flotte dès 1968 et à se tourner vers des appareils plus modernes, plus fiables et plus grands : les bi-turbopropulseurs.

Du Twin Otter à l’ATR 42

En 1968, le premier appareil à turbine apparaît dans la flotte d’Air Calédonie : le Twin Otter, qui dispose de 19 places à bord, d’une technologie plus fiable et d’une meilleure performance que les appareils à pistons. Des Britten Normal Islander de 9 places, viendront renforcer la flotte.

Fin 1980, Air Calédonie franchit le cap des 100 000 passagers transportés dans l’année.

En 1986, le premier ATR 42 d’Air Calédonie se pose à Magenta. Il s’agit d’un appareil de nouvelle génération et la compagnie est parmi les premières au monde à l’exploiter. Il peut transporter 46 passagers. Deux autres ATR 42 seront acquis en 1988 et 1990 notamment pour développer les rotations inter-îles. L’ATR 42 est adapté au réseau aérien local et permet à la compagnie d’accompagner le développement touristique de l’intérieur et des îles. Deux Dornier 228 viendront renforcer la flotte en 1990. Deux fois plus rapide que le Twin Otter, pour le même nombre de places à bord (19), le Dornier est très économique et peut se poser partout, y compris sur les pistes courtes, comme à Bélep par exemple, où l’ATR ne peut se poser. Les ATR 42 seront renouvelés par deux appareils neufs, l’un acheté en 1993 et un autre en 1997.